page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

Première fessée
Blandine

Première fessée. D'abord, il y eut cette toute première...Quatre, cinq ans ? Je ne sais plus très bien. Mais il m'en reste des images précises, un souvenir très tendre et quelque chose de tellement intime que non, décidément, je ne pourrais pas la raconter.

Et puis, il y eut la première fessée d'adulte. Oh, celle là, tout au contraire, j'en conçus un tel plaisir, une telle allégresse que j'eus envie de la dire, de la faire partager...Pas un sous de pudeur pour modérer mon envie de raconter que c'était bon, que j'avais envie de recommencer. Et je recommençais. Et d'abord je comptais les fessées en mettant des petites croix sur l'agenda de ma mémoire et puis, un jour, je ne sus plus.

Mais voilà, je vais vous le dire Monsieur. La première fessée, c'est celle que vous me donnerez ce soir. Celle d'hier, j'en garde la crainte, le bruit, le contexte mais, en même temps que le rouge s'efface de mes fesses, s'efface de ma tête et s'efface de mon corps la jouissance intense, concrète, immédiate. J'ai le goût des fessées passées comme autant de petites madeleines de Proust mais je n'en ai plus le vertige.

Alors, voilà , je voudrais vous demander ceci Monsieur : s'il vous plait, allongez-moi sur vos genoux, maintenez-moi suspendue entre la peur et la confiance, conduisez-moi à la jouissance comme aux larmes, caressez-moi très tendrement, frappez-moi très fort; oh oui, Monsieur, donnez-moi ce soir, encore une fois, ma première fessée.

© 2001

0 commentaire
avatar