page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

Chapitre 3 : Quentin Durward
Jean-François

Chapitre 3

QUENTIN DURWARD



Je riais tout seul, le dos calé contre deux oreillers.

Un crayon feutre à la main pour souligner les passages importants, six ou sept feuilles de papier brouillon éparpillés sur le lit avec autant de stylos-bille, je poursuivais ma lecture de QUENTIN DURWARD.

"Ecoute ça," dis-je à Régine qui feuilletait le programme télé à côté de moi, "ça va te plaire."

Je lui lus à haute voix :

C'était un homme de plus de six pieds anglais, robuste, fortement ramassé dans toute sa personne, à la musculature puissante et souple; ses traits mâles et durs l'étaient devenus davantage par suite d'une large cicatrice qui, partant du front, épargnant à peine l'oeil droit, avait mis à nu l'os de la joue, et descendait de là jusqu'au bas de l'oreille, montrant une suture profonde qui passait tantôt de l'écarlate au pourpre, tantôt du bleu à une teinte presque noire, mais toujours effrayante, parce qu'elle contrastait avec la couleur de son visage, dans quelque état qu'il fût, agité ou calme, enflammé de quelque passion extraordinaire, ou dans son état habituel de hâle foncé dû à l'action du grand air et du soleil.

Ses armes et son costume étaient splendides. Il portait la toque nationale, surmontée d'une touffe de plumes et d'une vierge Marie d'argent massif comme agrafe. Cet ornement avait été donné par le roi à la garde écossaise parce que, dans un de ses accès de piété superstitieuse, il avait consacré les épées de ses gardes au service de la sainte Vierge; et même, suivant quelques historiens, il avait été jusqu'à donner à Notre-Dame un brevet de capitaine-général de sa garde. Le hausse-col de l'archer, ses brassards et ses gantelets étaient de l'acier le plus fin, artistement damasquinés d'argent, et son haubert, ou sa cotte de mailles, brillait du même éclat que la gelée d'une matinée d'hiver sur la bruyère ou la ronce. Il portait un surtout flottant, ou casaque d'un superbe velours bleu, ouvert sur les côtés comme celui d'un héraut d'armes, avec une grande croix de Saint-André brodée en argent sur le devant et sur le derrière. Ses genouillères et ses cuissards étaient recouverts de mailles, et ses souliers d'acier. Un large et fort poignard, nommé la merci de Dieu, pendait à son côté droit, et un baudrier richement brodé, passé sur son épaule gauche, soutenait son épée à deux mains; mais en ce moment, pour sa commodité, il portait à la main cette arme pesante que les règles de son service ne lui permettaient jamais de quitter."

"Oh! le mec!" s'exclama Régine.

Elle souleva l'élastique de mon pantalon de pyjama, regarda dedans, fit la moue et gloussa : "Peuh... t'existes pas à côté."

0 commentaire
avatar