page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

Première fessée avec l'invité surprise !!!
Mirabelle

Avez-vous déjà été fessée par un super héros ? Moi, non, pourtant la deuxième journée de stage s'annonce par une mise en bouche très musclée. Il est donc temps de passer aux choses sérieuses. Malgré toutes les précautions, un invité-surprise est venu assister à ma première fessée.
Habituée au calme de ma campagne girondine, me voilà soudain réveillée par un bruit infernal de voitures et de motos. Je prends ma montre, tente désespérément de trouver le bouton de la lumière. 6h30 !!!!! Mais ils sont fous dans ce pays, pensais-je au plus profond de moi.

Soudain, j'entends une douche, du bruit !!! Serait-il déjà levé ? Non, c'est beaucoup trop tôt. Les retraités, ça dort le matin. Enfin, normalement !!! Je m'étire dans mon lit et sommeille tranquillement jusqu'à une heure plus convenable.

Je me lève, je n'en peux plus de rester au lit. Je veux profiter de mon séjour et voir mes montagnes. Et hop ! Direction la douche. Pendant que je me fais une beauté (et non ! je ne suis pas restée trois heures dans la salle de bain !!!), Maître Ours se lève. Je m'habille et avec mon beau sourire et ma bonne humeur, j'entre dans la cuisine où il prépare ses tartines.

- Bonjour, bien dormi !!! me demanda-t-il ?
- Oui très bien. À part les voitures et les motos. J'ai perdu l'habitude du bruit.
- Veux-tu du sucre dans ton café ?
- Oui, s'il vous plaît
- Il ne me reste que ça. Je ne prends pas de sucre. Va falloir que j'en achète !!!
- Ah oui !!! j'apprécierai.
- Bien, voici le programme de la journée...

Il lève les yeux vers moi, question de voir ma réaction. J'essaie de ne rien montrer, mais je ne suis pas très rassurée. Il m'avait promis une fessée pour mes débordements pour le forum. Lors de nos discussions hier soir, il a été très clair. Les punitions seront toutes appliquées sans exception. Il poursuit.

- ... nous allons d'abord chercher le pain, le journal et mes cigarettes. Ensuite, on rentre et tu recevras ta première fessée. Tu as cumulé beaucoup trop de fautes. Tu dois assumer les conséquences de tes actes.

Autant j'ai de la répartie en règle générale, mais là j'appréhende. Je n'ai jamais testé ses fessées. La seule chose que j'ai comprise, c'est qu'il me sera bien difficile de négocier la quantité. Je réponds dans une voix à peine perceptible un « d'accord, Monsieur ».

Nous finissons de déjeuner et partons acheter le pain, le journal et les cigarettes. J'ai un sentiment partagé entre l'envie de découvrir enfin sa méthode de fessée et la crainte que son charisme provoque chez moi. Nous rentrons à l'appartement.

- Pose le pain dans la cuisine et rejoins-moi dans le salon !!! me dit-il.

Je m'exécute sans rechigner.

- Bien, je t'ai promis ta première fessée. Te sens-tu prête ?

Quelle question !!! Bien sûr que j'ai hâte d'y goûter, même si j'appréhende beaucoup.

- Ben, est-ce que j'ai le choix ?
- Non, mais c'est juste une question de politesse. Tu t'en doutes. Allonge-toi sur le divan ?

Je me mets en position. Il s'approche de moi et doucement me dit :

- Tu vas recevoir une sévère fessée. Tu sais que tu l'as méritée. Je n'attends de toi aucune rébellion. C'est bien compris !!! Chaque fois que tu essaieras de te protéger, je recommencerai. C'est bien clair.
- Oui monsieur !!!

Je m'attendais, par habitude, à recevoir mes premières claques sur mes fesses, mais Maître Ours en décida autrement. Et ce fut sur mes cuisses que commença la punition. J'ai horreur que l'on tape sur mes cuisses. Et vous savez pourquoi ! C'est tout simplement beaucoup plus sensible. Et là je n'ai qu'une chose en tête qu'il les laisse enfin tranquille. Je serre les dents et j'assume.

Après les avoir bien chauffées, il décide de s'occuper de mes fesses. Petite vérification avant de reprendre la fessée que je ne prenne pas cette punition à la rigolade. Je ne dis mot, car ne connaissant pas encore suffisamment les réactions du Maître, je pourrais en subir des conséquences regrettables pour mon postérieur. La série se termine. Je souffle un peu. Il me regarde à nouveau. Et d'un sourire complice il me dit : « on commence l'effeuillage !!! ». Voyez-vous, c'est là le principal inconvénient lorsqu'on rencontre un passionné de la nature. Il baisse mon caleçon juste en dessous des fesses et reprend une série de claques sur ma culotte.

J'ai acheté une petite culotte spéciale avec un petit nounours afin de réduire si possible les fessées. Et bien, à mon grand regret (euh, j'exagère là !!!) ça n'a pas marché. Et j'ai reçu une nouvelle série sur ma pauvre culotte qui n'avait rien demandé.

Le « je t'aime »et le « un peu »de la marguerite aillant été arraché, nous attaquons le « beaucoup ». La culotte rejoint le caleçon, et me voilà les fesses exposées à sa vue. Elles semblent avoir une couleur qui lui convient bien. Il me dit alors : « tu commences à avoir les fesses un peu rouges, on va accentuer la couleur encore un peu !!! »Bien évidemment, il ne fallait pas rêver qu'il décide de s'arrêter en si bon chemin. Et en plus, j'ai l'impression qu'il se moque de moi.

Il reprend de plus belle sa fessée, bien heureux, de me voir enfin me tortiller un peu. « On ne bouge pas !!! »dit-il. Tu vas voir si je ne vais pas bouger. Et rapidement, je projette ma main sur les fesses tentant en vain de me protéger. Il saisit mon poignet. L'éloigne de mon fessier et m'administre une claque magistrale de rappel à l'ordre. Le coup me fait lever la tête brusquement.

« Très bien !! Puisque tu te protèges, nous allons passer à la cravache !!! »Il retourne dans sa chambre, me laissant seule sur le canapé. Je jette un oeil autour de moi afin de trouver un moyen de me protéger de la série annoncée. Et devinez qui était là !!! Honte à moi !!! Un voyeur, un vrai !!! Un passionné de fessées et de BDSM bien connu du forum. Il m'avait prévenue qu'il assisterait à ma fessée. Mais Maître Ours ne m'avait pas confirmé sa présence. Vous avez deviné ? Eh oui, Monsieur Araignée, avec ses huit pattes était bien là à manger sa mouche.

Maître Ours revient, la cravache à la main. Et dans un grand élan de courage, je lui dis : « ce n'est pas juste, vous m'aviez dit que la première fessée n'aurait pas lieu devant témoin. Et vous avez menti. Monsieur Araignée est là. »Et avec mon index je pointe en direction de la malheureuse araignée qui n'avait rien compris à l'histoire. Dans un premier temps vexé par la présence de cet insecte, il se prit d'un éclat de rire, et moi aussi.

Résultat, à cause de l'araignée et une grande pensée à notre fesseur « Araignée », j'ai fini la séance à la cravache, et au martinet. 10 coups de cravache par ci, 10 de martinet par là et on alterne pour apprécier le rythme, selon Maître Ours. Devant ce bouquet final, je ne peux que m'abandonner et m'offrir à mon Maître en soumission. Il a gagné mon estime par son respect et la maîtrise de ses coups. Je n'ai plus de raison de m'inquiéter, il est à la hauteur de ce que je recherchais.
C'était ma première fessée par Maître Ours. Merci pour ce beau cadeau.

0 commentaire
avatar