page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

LUI
Lilou

Il est 9h.
Je suis enfin prête.
J'ai mis un soin tout particulier aujourd'hui pour choisir ma tenue.
j'ai choisi avec soin mes dessous.
Un petit tanga noir transparent, rehaussé d'un liserai rose en fine dentelle et le soutien gorge noir en soie assorti aux memes couleurs.
La derniere touche qui enveloppe mon corps d'un parfum subtil : mon parfum préféré : Ange ou Démon.
Je pars de la maison.
Me voici dans mon TER pour aller prendre le metro..
Notre rendez vous : café de la gare.
Je repense pendant tout le trajet, a notre correspondance sur msn.
Il y a 3 mois que nous nous connaisons. Trois mois pour faire connaissance et surtout avoir confiance.
Il me rejoind dans ma ville. Il vient de loin pour la journée.
Mon coeur bat à tout rompre.
Je me pose mille questions. Je frisonne d'angoisse et de plaisir en meme temps.
On se connait pour s'etre décrit.
Mais jamais de photo, juste une description de nos physiques.
Les questions se mélangent dans ma tete : et si je lui plaisais pas? Et si je le decevais?
Je me rassure en me disant qu'il doit se poser les memes questions.
Une Grande Amitié c'est crée pendant ces trois mois entre nous.
Le lien qui nous uni à tous deux: La Passion De La Fessée.
Sa compagne ne le suit pas dans son fantasme.
Mon compagnon ne me suit pas non plus dans mon fantasme.
Aujourdh'ui, je vais le vivre avec lui. Pour la première fois.
Je vais recevoir une fessée par un inconnu.
Nous avons posé les règles du jeu.
Pas de sexe. juste le jeux de la fessée avec ses regles bien établies au départ avant cette rencontre.
J'arrive café de la gare.
Il est là, assis a une table devant son petit noir.
Sitot qu'il m'aperçoit il se lève et se dirige vers moi.
Je me dirige vers lui.
J'ai su a l'instant ou je l'ai vu que c'était lui.
Il m'acceuille avec un grand sourire et un regard pétillant.
Je sais dès cet instant que je lui plais.
Il sait dès cet instant qu'il me plait.
On se fait la bise.
Il m'offre un café. On fait connaissance.
Au bout de 20 mn, il me dit : On y va Lilou.
Oui, allons y .
L'Hotel se trouve a quelques pas du café.
Il l'avait déjà réservé par téléphone. Je le savais en venant.
On pénètre dans une très jolie chambre.
Une ambiance comme j'aime : feutrée, douillette, qui devient mystérieuse par notre présence de l'instant.
Lui : Alors, Ma Petite Lilou, pas trop stressée?
Moi : non, juste un peu peur.
Le jeu commence :
Lui : Approche Ma Lilou.
Moi : j'approche timide, maladroite, tete baissée...
Sa voix me subjugue. Je suis sous le charme.
Une voix douce, tendre, aux intonations dominantes, sévère en en meme temps.
Une voix envoutante.
Je suis prise sous sa magie.
je suis près de lui.
Il me relève la tete et me sourit.
Il me dit de ôter mon pantalon complètment et de rester en petite tenue, de garder mon chemisier.
Je m'exécute.
Je sens que son regard insistant est posé sur moi.
Je suis déjà sous son joug.
Déjà je ne suis plus moi.
Je ne m'appartiens plus.
Lui : Approche!
Il est assis en bord du lit.
Me voilà pret de lui. J'ai peur, très peur et en meme temps j'ai envie, très envie....
Il m'attrappe par le poignet et me fait basculer avec délicatesse sur ses genoux.
Lui : Alors, Petite Fille, comme cela on n'a pas été très obeissante ces jours ci.
Moi : oui Monsieur, je le regrette.
Lui : trop tard, fallait y penser avant. Sais tu ce qu'il va t'arriver maintenant?
Moi : Oui Monsieur.
Lui : Alors demande moi toi meme ta punition;
Moi : Je vous demande de me donner la fessée.
Lui : Et comment merites tu cette fessée, Petite Lilou?
Moi : Déculottée, Monsieur.
Lui : Parfait, Petite Lilou, mais dit moi, n'as tu pas honte à ton age d'etre fessée par un inconnu bien plus jeune que Toi?
Moi : Si Monsieur, j'ai très honte...
Lui : Alors je vais te fesser comme une sale gamine et en tant qu'adulte cela rajoutera encore plus de honte pour toi.
Moi : Oui Monsieur, je l'ai mérité.
Il me soulève délicatement mon chemisier en haut des reins.
Il attend un moment, un long moment avant de reparler, ce qui me met dans un état encore plus honteux, plus humiliant pour moi.
Il commence a me donner quelques claques pour réchauffer mes petits lobes comme il dit.
Il s'arrete.
Silence pesant.
Ma respiration est lourde, je suis très genée, j'ai grande honte.
Lui : maintenant, Petite Lilou, je vais t'abaisser ta petite culotte.
Moi : Non Monsieur, s'il vous plait, pas ça.
Lui : si jeune fille, fallait y penser avant.
Je cache mon visage dans mes mains .
Il attrape tout doucement l'élastique de ma culotte et la fait descendre avec lenteur.... très lentemement, jusqu'à mi cuisses.
Lui : Et tu voulais me cacher ce joli petit fessier Ma Lilou?
Moi : Silence....
Et la fessée commença :
Les claques s'abattent d'abord avec douceur, puis a un rytme plus effrené.
Je gémis sous la féssée, je commence a bouger mon petit derrière dans tout les sens au fur et a mesure que les claques de la fessée augmentent.
Il m'enserre bien la taille. Me remonte a nouveau sur ses genoux ou j'ai tendance a glisser.
La fessée se fait très sévère, de plus en plus sévère.
Les claques pleuvent. Jamais aux memes endroits.
J'ai peur, toujours surprise, ne sachant ou elles vont tomber.
Je me débat dans tous les sens.
Il est plus fort que moi et me maintient bien.
Au bout d'une trentaine de claques, il s'arrete.
Il commence a me caresser. a me malaxer mes petites fesses et Oh combien cela fait du bien, combien cela m'apaise.
Il me dit : "Mets toi a plat ventre sur le dodo.
Je m'exécute.
Je ne suis plus moi, je ne m'appartiens plus. Je suis sa chose.
Je le veux.
Il me crème mes petites fesses bien carminées.
Il me dit des mots tendres, des mots que personnes ne m'a jamais dit.
Des mots Respectueux, des mots Tendresses, des mots calins....
Il me dit : " On arrete pour l'instant.
Moi : Non je veux continuer.
Lui : Tu veux continuer quoi?
Moi : le jeux, plus loin...
Lui : Tu es sure?
Moi Oui je le veux.
Il me retourne et me prend dans ses bras.
Il couvre mon corps de petits bisous et de caresses.
Je gémis de plaisir.
Il approche ses lèvre de mon petit abricot dénudé.
Il m'enjambe.
Il me dépose des baiser tout délicats sur les lèvres de mon petit sexe. Il les écarte.
Il effeure juste mon petits abricot de petit baisers. Il les dépose avec grande délicatesse.
Je gémis. Je veux pas lui dis je.
Mais il traduit bien ma pensée :
Je Veux!
A mon tour je lui prend son sexe et je vais et je viens avec ma bouche et ma langue qui le lèche.
Sa langue a lui s'agite sur mon clitoris
Je sens que je vais exploser dans le plaisr et lui aussi.
Il arrete net.
Moi : NON! Continue

Il me reprend dans ses bras, et pénètre dans mon vagin.
Il me fait l'Amour tout simplement.

Suite après cela, nous avons passé la journée ensemble.

Nos jeux ont repris dans la coquette petite chambre déjà pleines de nos jolis souvenirs que nous lui avons laissé le matin.

Il me redonne la fessée, plusieurs fois.
On refait l'Amour plusieurs fois.

Avant de repartir dans sa ville au bout du monde, il me dit :
Lui : Dis, Lilou, on va se revoir?
Moi : Peut etre...

Il m'embrasse sur le quai de la gare.
Je pars avant que le train ne démarre.

Je ne supporte pas un train qui part, je pleure a chaque fois.

Je repars chez moi, des souvenirs merveilleux pleins la tete.
Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie.

Le soir je rallume mon ordinateur.
Un mail :

Lui : Bien arrivé Petite Lilou. Merci de ces moments merveilleux et delicieux.

Lui : DIS! A QUAND NOTRE PROCHAINE RENCONTRE?

Je souris, j'éteinds l'ordi et je pars dodoter.

Mes reves sont peuplés de tous les souvenirs de cette belle journée magique que j'ai vécu avec LUI.

J'ai été considéré et aimé pour ce que je suis, pour la première fois de ma vie.

0 commentaire
avatar