page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

Vol de nuit
Ellie

Je suis celle qui aime s'allonger
à l'ombre des grands cyprès.

Il est tard, je vais me coucher. Je me glisse discrètement sous la couette, ma nuisette en soie ivoire remonte sur mes reins. Le tissu doux en effleurant les lèvres de mon sexe, m'a distraite de mon envie de dormir. Je dégage mes seins, des fines bretelles et je m'effleure doucement les mamelons avec la paume tendue de mes mains. Les petites contractions dans le bas de mon dos, le durcissement de mon ventre... Une de mes mains, la droite, curieuse coure vérifier l'humidité naissante entre mes cuisses...

Je suis prête, prête à rêver de toi qui t'approche rapidement et silencieusement, me saisis m'embrasses. Aaaah, stop, stop, stop, tout doux, je pense à autre chose... Puis, tu reviens. Ma respiration calmée, je laisse ma main jouer avec mes petites lèvres rouges, les caresser, les titiller, les pincer doucement... Pendant ce temps là, tu as descendu les bretelles de ma nuisette, pour me regarder, pour que je me sente encore plus mal à l'aise. Mes épaules, ma poitrine, mon ventre sont découverts ; je suis debout contre tes jambes, si peu vêtue face à toi en pantalon de costume et en chemise blanche.

Je suis à ta merci ! C'est d'ailleurs ce que tu m'expliques, c'est ton rôle de me punir, de me reprendre en main sérieusement, moi, mes hésitations, mes pudeurs et mes rébellions. Tu m'expliques que dans deux secondes tu vas me coucher sur tes genoux, retrousser la nuisette et appliquer, sur mon cul nu, une fessée qui va me faire le plus grand bien....

J'halète, de nouveau mon ventre spasme trop vite... j'interromps, un bref instant, la projection... Voila..., mon index et mon majeur investissent maintenant mes profondeurs cachées. Je fais aller et venir mes doigts qui ne remplaceront jamais ta bite. Tu m'as couchée, troussée et maintenant tu me fesses, d'abord pas trop fort, puis de plus en plus fort. Ta main en alternance fait valser mes fesses, mais maintenant tes doigts s'écartent, les claques se sont centrées sur la partie inférieure de mon cul et envoient des ondes étrangement sensuelles sur mon anus et l'ensemble de mon sexe. Je me cabre et écarte les jambes sans pouvoir m'en empêcher. Je veux profiter au mieux de cette douleur qui se transforme honteusement en un plaisir intense. Ta main en profite pour rejoindre la mienne et doucement se fraie un chemin jusqu'à mon clitoris qui pointe à la recherche de la caresse humide et délicieuse. Cette fois je n'arrête plus rien, c'est maintenant, c'est le moment, mes doigts font tourner cette petite boule rose et lisse nichée à la jointure des lèvres. Tu t'es penché puis c'est ta langue qui le tourne, le roule, le boule et l'aspire. Je décolle ; le ventre durci, j'expulse, les jambes tremblantes, les pieds engourdis, tout ce plaisir que tu m'offres.

 

Ellie - Février 2012

0 commentaire
avatar