page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

Délie d'initiée
Agramant

Quand elle est arrivé à cet hôtel ou nous avions rendez-vous, j'ai eu un petit choc : elle est encore plus mignonne que sur les photos qu'elle m'avait envoyé ! Nous allons prendre un café au bar, et j’entends enfin le son de sa voix... Pas beaucoup d'ailleurs car elle est bien plus timide en réel que sur les messageries instantanées ! Pour l'heure elle a l'air de se demander pourquoi diable elle est venue ici...

...

Nous voila dans la chambre, les choses se précisent ! Comme promis je lui fais lire sur mon ordinateur le "best of" de ses insolences préparé en l'attendant : Tafilolle, vieux schoque, andouille, papy... c'est édifiant et indiscutable !

Elle proteste un peu pour la forme mais le verdict est tombé : elle mérite une fessée et elle va la recevoir séance tenante ! Coupant court aux discussions, je la bascule sur mes genoux et commence à claquer les fesses bien moulées dans le jean. Comme a l'évidence celui-ci la protège beaucoup trop, j’entreprends très vite de le déboutonner. Elle proteste que "non, pas déjà !" mais je n'en ai cure. En se débattant elle m'a fait entrevoir la naissance de deux jolies petites fesses blanches et je n'ai de cesse que de les dénuder rapidement ! En dépit de ses ruades et trémoussements je baisse son jean jusqu'aux genoux, dévoilant une adorable et très sage petite culotte de coton blanc. Je reprends la fessée sur la culotte et le haut des cuisses, mais je ne peux résister bien longtemps a baisser la culotte ! La encore elle proteste que c'est trop rapide et essaye de retenir son dernier rempart... En vain, bien sur, non mais qu'est-ce qu'elle croit, une fessée se donne sur les fesses nues, et c'est bien ainsi qu'elle va la recevoir. Une fois la culotte elle aussi aux genoux, je m'arrête un instant pour contempler le panorama. Et il en vaut la peine, croyez-moi ! de jolies cuisses fuselées, dont la blancheur contraste déjà avec le fessier rosi, en haut la taille toute fine et entre les deux... la plus adorable paire de fesses que l'on puisse rêver !

Je reprends la fessée. Les fesses sont fermes et encaissent à merveille en sonnant d'un bruit clair. Elle ne proteste plus, ne dit rien, comme concentrée le visage caché dans ses cheveux... Après quelques minutes, je la fait relever, me met debout, un pied sur une chaise et la bascule sur ma cuisse, ses pieds ni ses jambes ne touchant plus terre. Elle semble un peu surprise et je recommence sur les fesses ainsi bien tendues...

Puis au bout d'un moment, je me rassieds sur le lit et la rallonge en travers de mes genoux. Elle se laisse faire sans protester. Après une courte pause, je recommence a fesser de plus belle les beaux hémisphères qui sont bien rouges à présent. J'ai l'impression qu'elle est moins tendue qu'au début... Peut être craignait-elle des "mains baladeuses" et commence-t-elle à être rassurée sur ce point ? Ce n'est pas l'envie qui m'en manque, mais très clairement ce n'est pas son souhait ! Je ne me lasse pas de voir ses belles rondeurs malmenées se colorer de plus en plus sous mes mains qui s'abattent régulièrement. Mais j'ai rarement vu une fille encaisser aussi bien ! A un moment je la vois toucher son "smartphone" posé sur le lit près de sa tête. Un instant, je m'imagine qu'elle va tranquillement l'ouvrir et consulter ses mails ou envoyer un texto et le fou-rire me prend ! Ce n'est pas bien, je casse l'ambiance "punition" mais c'est plus fort que moi !

J'aurais volontiers essayé le martinet sur ses jolies fesses, non que je sois un inconditionnel des instruments, mais ça permet des changement de rythmes et de position qui font aussi partie du cérémonial d'une bonne fessée, mais elle semble vraiment ne pas vouloir. Peut-être que cela ne fait pas partie de son fantasme, j'en sais trop peu sur elle pour en décider. Si nous avions convenu d'un "mot magique" d'arrêt j'aurai sans doute essayé de "forcer", mais en l'absence de cette sécurité la, je décide de m'abstenir et d'en rester à la main.

Je marque quelques pauses pour permettre aux fesses de se reposer et de mieux apprécier la rafale suivante (et aussi pour me reposer le bras !) et je repends avec un plaisir renouvelé, elle a vraiment des fesses sublimes ! J'y passerai toute l'après-midi si je pouvais ! Hélas, même si elle tient remarquablement bien, la peau a quand même ses limites et quelques traces violettes viennent me rappeler a la raison, je ne veux pas lui laisser de marques... A regret, je je décide d'arrêter là la punition, elle se relève et je contemple une dernière fois ses fesses sublimes avant que la petite culotte blanche puis le jean ne les fassent disparaître à ma vue.

Puis nous avons longuement discuté d'abord dans la chambre, puis de nouveau au bar de l'hôtel, et sa timidité ayant un peu diminué, ça a été un vrai plaisir pour moi d'échanger avec elle : un esprit brillant, un œil pétillant d'intelligence : ce n'est vraiment pas le "sois belle et tais-toi !". Une après midi de rêve !

0 commentaire
avatar