page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

 

Un choix ... douloureux !
roland2

Ce sujet est à la limite entre la fessée entre adultes consentant et la fessée punitive, ce sont vos réactions qui me diront si ce témoignage a bien sa place dans ce forum...

Il y a maintenant 5 ans, nous vivions aux USA dans le Colorado. Notre fille, alors âgée de 16 ans allait dans un lycée de la banlieue de Denver, assez réputé non pour sa sévérité mais par l'intransigeance de ses principes ce qui n'excluaient finalement pas une très grande liberté qu'envieraient bien de nos lycéens... Lors d'un contrôle trimestriel Aurélie (notre fille) et une de ses amies ont été surprises en train de tricher. Elles ont reconnu tout de suite des faits jugés très graves par la direction de l'établissement. Il n'y eu pas de "conseil de discipline", seulement une réunion entre l'équipe dirigeante, les parents et les "coupables" pour trouver une solution appropriée à ce manquement. Je fus surpris par le calme de la réunion ; après le rappel de la gravité des faits, un tour de table fut organisé pour trouver une punition "consensuelle et appropriée". Ce furent les parents de Mary (l'autre coupable) qui proposèrent de revenir aux bonnes vieilles méthodes qui avaient cours quand ils étaient étudiants dans ce même collège, le châtiment corporel. Après un tour de table complet, nous avons donc eu le choix entre une exclusion temporaire de 15 jours, très préjudiciable à leur cursus, une retenue pendant 6 semaines tout les samedis et dimanches à l'intérieur du collège, 150 heures de travaux d'intérêt collectif ou... Une fessée. Nous devions donner une réponse le surlendemain.

Avec les parents de Mary, nous avons décidé de laisser le choix à nos filles même si je n'approuvais pas personnellement un choix que je jugeais forcé... Ma femme plus pragmatique s'est renseignée sur "les bonnes vieilles méthodes" et Aurélie risquait en fait de 12 à 24 coups de "strap" (lanière de cuir) administrés certainement sur les fesses nues vu les faits reprochés... C'est donc en connaissance de cause que les deux jeunes filles choisirent la punition corporelle ce qui je dois le dire me stupéfia. D'autant plus qu'Aurélie n'ayant jamais connu même une simple fessée, ne savait pas à quoi elle s'exposait. Mais rien ne les fit changer d'avis et c'est donc en personnes consentantes qu'elles furent punies.

Le samedi matin, ma femme emmena donc Aurélie se faire "discipliner". Les deux mères n'assistèrent pas à la punition mais elles entendirent l'écho atténué de la double correction dans le bureau de la directrice. Je n'ai jamais su les détails de la punition mais je sais qu'elles eurent droit au strap sur les fesses nues et que c'est une Aurélie totalement décomposée que ramena sa mère. Les deux femmes restèrent d'ailleurs toute la matinée ensemble créant ainsi une sorte de complicité dont je fus totalement exclu...

D'autres personnes ont elles eu des expériences semblables ? Qu'en pensez vous et qu'auriez vous fait à ma place ? Auriez vous usé de votre autorité parentale ?

Vous pouvez nous écrire : xxx@yahoo.fr
Merci de vos réactions : Roland et francine

0 commentaire
avatar