page précédente
CONNEXION    CREER UN COMPTE

 

Le site rose: AGRAMANT
accueille blogle forumle tchatles profilsles recits

Page personnelle

Qui suis-je ?

Je suis un homme ayant la cinquantaine, cadre supérieur, marié, père de famille, et d'un bon niveau socio-culturel (j'ai la faiblesse de le croire !)
J'habite et je travaille dans l'ouest de la région parisienne

Il va de soi que je garderai ici l'anonymat...

Je suis depuis longtemps fasciné par la fessée... Pourquoi ? Je l'ignore... sans doute des souvenirs de mon enfance... Mais au fond, peu importe.

Mon expérience

J'ai eu quand j'étais étudiant l'occasion d'administrer une fessée à une de mes camarades et plus récemment (il y a 4 ans) à ma belle-soeur. Il n'y a eu aucune relation sexuelle ni même de caresses équivoques à ces occasions, mais mes "victimes" comme moi-même avons été très "érotiquement troublés"...

Si cela vous intéresse vous trouverez ici le récit de cette première fessée, et la celui de la seconde.

Bien sur, dans un cas comme dans l'autre il s'agissait d'un jeu entre adultes consentants, et encore une fois je ne conçois pas la chose autrement ; ainsi, par exemple, je ne punis jamais mes enfants de cette manière compte tenu du coté ambigu que représente pour moi la fessée... (voir ici pour ma position sur ce point)

Très émoustillé par ces excitants souvenirs ravivés par la découverte de nombreuses photos de femmes fessées glanées sur le net (vous trouverez ici un échantillon de celles qui me plaisent le plus... et depuis peu la quelques photos inédites envoyées par de sympathiques visiteurs), j'ai longtemps essayé de trouver des partenaires féminines pour recommencer ce jeu si excitant. Las ! Après avoir dépensé des fortunes en connexions minitel sur des serveurs spécialisés j'ai du finir par admettre qu'il est à peu près impossible de trouver par ce moyen une femme non vénale disposée à "jouer" avec moi...

Mais il ne faut jamais désespérer ; ce que le Minitel n'a pu faire, Internet me l'a donné : j'ai eu de nouveau la joie de fesser un verso féminin très récemment. Je vous en livre ici le récit avec l'accord de l'intéressée qui souhaitait simplement qu'on ne puisse pas l'identifier. Pour cette raison j'ai changé son prénom et quelques détails mineurs. J'avais d'ailleurs pris la même précaution dans mes deux précédents récits...

Et puis cet été 1999 fut décidément faste puisqu'à peine plus d'un mois après j'avais la chance de retrouver ma chère belle-soeur et son verso brûlant. J'ai un peu hésité à raconter cette fessée (ici) car elle s'est agrémentée d'un épisode beaucoup moins chaste (sur lequel on m'excusera de ne pas insister)... C'est la première fois en ce qui me concerne que ce "jeu" se termine ainsi ; ce n'était et ce n'est toujours pas pour moi un but ni une conclusion normale, mais force m'est d'admettre que cela ne gate rien...

L'An 2000 fut encore plus faste car non seulement j'ai eu l'immense plaisir de retrouver Sophie remontant de sa province lointaine, mais aussi celui d'épingler cinq nouvelles "victimes" : Camille, Isaure, Mystigry, Canelle (fessée par mes soins devant son ami Théo) et encore deux autres. J'ai une chance fabuleuse. Que toutes ces femmes délicieuses et charmantes soient ici remerciées pour les formidables émotions qu'elles m'ont apportées. J'espère leur en avoir fourni aussi...

En dépit de quelques turbulences 2001 aura aussi été une année dont je serais ingrat de me plaindre... Mais j'ai décidé de ne plus raconter systématiquement ici les récits des premières fessées de mes délicieuses partenaires. Je trouve qu'à la longue, cela fait un peu l'entomologiste exhibant sa collection de papillons ! Alors je ne mettrai plus maintenant que les fessées présentant un caractère inédit, amusant ou insolite, ou bien celles pour lesquelle l'interessée l'aura souhaité. En voici déjà trois : l'une sous la forme d'un étonnant concours, l'autre qui fut donnée en un lieu pour le moins inattendu et la troisième à cause de son caractere extrême...

Comme pour les autres récits les prénoms et des détails mineurs ont été changés pour préserver leur anonymat (et le mien), et ces récits sont ici avec l'accord des intéressées...

Avec un homme ?

J'ai voulu aussi essayer "pour voir" avec un homme... La, changement de décor, car les hommes voulant se faire fesser sont assez nombreux sur le minitel (mais comme on va le voir, je suis mal placé pour me moquer d'eux !)
J'ai donc facilement trouvé une "victime" à fesser, mais l'expérience m'a déçu et je n'ai jamais eu envie de recommencer. En revanche, et toujours "pour voir", je me suis fais fesser par un homme et la j'ai beaucoup apprécié ce mélange subtil d'appréhension, d'humiliation, et de (relative) douleur que ressent la "victime"

J'ai depuis recommencé à de nombreuses reprises à me faire fesser par des hommes dragués (si j'ose dire) sur minitel.
Bien qu'étant toujours hétérosexuel j'avoue avoir été parfois assez troublé par le désir évident de certains de mes fesseurs pour mon postérieur offert...

Un petit résumé de mon expérience de "victime" se trouve la

Ma conception de la fessée

Quelques variations autour du thème qui nous intéresse...

Dans ce qui suit, on parlera du fesseur et de la victime quelque soit le sexe de l'un ou de l'autre...
Les réflexions qui suivent me viennent de mon expérience (relativement modeste) de victime et de celle (beaucoup plus étoffée) de fesseur. Toute réaction ou commentaire sera le bienvenu.